Formation
Permis côtier en ligne

Votre formation Permis côtier en ligne

La formation consiste en une série de cours publiés sous format vidéo, agrémentés de nombreux tests. Même si le processus est automatisé, je reste présent pour jouer mon rôle de formateur “humain”. En effet, je peux suivre votre évolution, vos résultats et statistiques au fil du temps grâce à un puissant logiciel conçu pour l’organisation de formations en ligne.

Ainsi, vous n’êtes pas livré à vous même, je vous accompagne à distance et reste disponible par mail, Skype ou autre pour répondre à vos éventuelles questions.

Ensemble, les cours et les tests qui les accompagnent représentent une formation sérieuse qui demande de la motivation, du temps et un engagement personnel non négligeable.

L’avantage des cours en vidéo est bien sûr d’y avoir accès à volonté. De plus, il n’y a pas de date limite, vous suivez les cours sur la durée qui vous sied. À raison de deux ou trois cours par jour, comptez un minimum de deux à trois semaines pour acquérir la totalité des notions évoquées ici.

Cette formation au permis côtier en ligne se compose de  15 cours répartis en 4 modules, vous trouverez tous les détails ci-dessous, avec une présentation, un sommaire et un bref extrait pour chaque cours.

Détail des 4 modules

Détail des 15 cours

La formation comprend

  • L’accès illimité à ces 15 cours (pour un total d’environ 13 heures de vidéos)
  • Les 15 cours sont répartis en 4 modules thématiques pourvus de leurs propres tests
  • La formation est accompagnée de 18 tests automatisés, pour un total de 300 questions
  • Votre inscription à cette formation comprend également ma disponibilité pour répondre à vos questions par email ou en direct. Je tiens à jouer mon rôle de formateur, car même si nous procédons en ligne, nous ne sommes pas des robots !

Votre formateur

Patrick Belliot - Formateur maritime

“En tant que marin professionnel, formateur de l’enseignement maritime, éducateur sportif diplômé d’état et moniteur de voile, je peux vous apporter mon expertise dans de nombreux domaines liés au nautisme en général.

Voyageur aux longs cours (à la voile bien sûr), vivant à bord de mon voilier depuis 2008, je peux également répondre à vos nombreuses questions dans ce domaine.

C’est pour moi un plaisir de vous accompagner dans votre quête de connaissances et de compétences.”

PATRICK BELLIOT

Quelques avis

Précisions importantes

En tant que formateur, même si je suis agréé par l’état pour exercer cette activité (Autorisation d’Enseigner Nr 23999 – DDTM de Loire-Atlantique), je ne suis pas habilité à délivrer les permis de conduire les navires.

Ce que je propose se limite à de la formation.

Pour se voir délivrer un permis, il faut de façon obligatoire passer par un établissement (plus communément appelé “bateau-école”). Il constitue les dossiers d’inscription (avec les papiers d’identité, documents CERFA, photos d’identité, timbre fiscaux, etc…) et délivre les formations présentielles obligatoires. Il n’est donc aujourd’hui pas possible de passer un permis côtier en candidat libre.

Concernant le permis côtier, le minimum légal est de 5 heures de théorie. À cela s’ajoute 1h30 de “pratique collective”, puis un minimum de 2 heures à la barre d’un navire. La formation peut donc être bouclée en un seul weekend. Mais il ne s’agit que d’un minimum, une formation peut bien sûr durer plus longtemps.

En fonction des établissements, la durée et la qualité de ces formations peuvent donc théoriquement beaucoup varier. Mais la concurrence des prix poussent logiquement les établissements à proposer les formations les plus courtes possibles. Vous vous doutez que ce n’est pas le meilleur moyen de favoriser la qualité d’une prestation de formation et le niveau des plaisanciers.

L’examen du code (la partie théorique) est réalisé dans des locaux publics à travers un QCM sur boitier électronique. Il y a 30 questions, il faut faire 5 fautes maximum, vous avez 20 secondes par questions. Si le code est réussi, la pratique est validée ensuite directement par votre formateur, il n’y a donc plus d’inspecteur pour valider votre niveau pratique.

C’est ainsi depuis la dernière réforme des permis plaisance, vous pourrez en savoir plus en consultant l’arrêté du 28 septembre 2007.

Ce qu’il faut en conclure, c’est qu’un permis peut parfois s’obtenir de façon beaucoup trop légère. Dans ces conditions, il n’est pas étonnant que certains candidats ayant réussis leur permis restent sur leur faim et qu’ils ne se sentent pas suffisamment en confiance pour sortir en mer, louer un bateau pour partir en balade en famille par exemple.

De mon côté je considère que le référentiel des permis plaisance est bien fourni, et même plutôt complet. Il faut juste le transmettre sérieusement, c’est ce que je m’efforce de faire, en présentiel comme à distance.

Pour finir, un mot pour les personnes qui me lisent depuis l’outre-mer et en particulier depuis la Nouvelle Calédonie. Sachez que sur le Cailloux la réforme de 2007 n’a pas été appliquée ! Tout ce qui est écrit ci-dessus n’est donc pas valable en Nouvelle Calédonie, où par exemple, un inspecteur des Affaires Maritimes continue de venir valider la pratique des candidats…

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions !

Retour haut de page